La vie sexuelle

Première fois, contraception, maladies sexuellement transmissibles … La vie sexuelle est à l’origine d’une multitude de questions, et parfois d’inquiétudes. Pourtant, en parler n’est pas toujours simple. Le sujet fait l’objet d’un certain nombre de tabous, et il n’est pas toujours aisé de trouver le bon interlocuteur. On vous aide à y voir plus clair.

Vous avez des relations sexuelles ou vous vous apprêtez à en avoir ? Pensez à vous protéger.
Si la contraception permet d’éviter les grossesses non désirées, le préservatif reste la seule barrière contre les maladies et infections sexuellement transmissibles. On pense bien évidemment au SIDA. On estime ainsi qu’en France, 25 000 personnes vivent avec ce virus sans le savoir.
Mais cette maladie n’est pas la seule. Il existe aussi le papillomavirus, l’hépatite B ou encore la chlamydiose, une infection très répandue et souvent invisible, car ne provoquant que pas ou peu de symptômes. En revanche, elle peut avoir des conséquences graves sur le long terme, avec des risques de stérilité.
Pour en savoir plus sur ces maladies, il est possible de consulter le site de l’Assurance maladie.

Afin de vous protéger, vous pouvez obtenir des préservatifs gratuitement auprès de l’infirmerie de votre établissement scolaire, mais aussi auprès de diverses structures qui peuvent répondre à vos questions. Pour une sexualité épanouie et sereine.

Dépister les maladies et infections sexuellement transmissibles

Au-delà du préservatif, la seconde arme contre ces maladies et infections est le dépistage, notamment lorsque vous changez de partenaires sexuels. Dans le cas de certaines maladies, un dépistage précoce permet un traitement rapide. Et dans tous les cas, cela permet d’éviter la transmission des maladies et infections.

Sachez que le dépistage est gratuit. Il peut s’effectuer chez votre médecin, à l’hôpital, ou encore dans un centre gratuit d’information de dépistage et de diagnostic (Cegidd), un centre départemental de prévention santé (CDPS), un CPEF ou encore un centre médico-social.

Planning familial et centres de planification ou d’éducation familiale

Pour répondre à vos questions, vous pouvez vous tourner vers le Mouvement français pour le planning familial (MFPF), une association qui a pour objectif d’être un lieu d’accueil et d’information sur la sexualité, la contraception et l’IVG. Les plannings familiaux orientent vers les médecins et les structures spécialisées, pratiquent des tests de grossesse, donnent la pilule du lendemain et distribuent des préservatifs féminins et masculins.
Pour en savoir plus : www.planning-familial-paca.org

De leur côté, les CPEF assurent des consultations de contraception, des actions individuelles et collectives de prévention portant sur la sexualité et l’éducation familiale. Ils permettent également d’échanger sur l’interruption volontaire de grossesse. 

Il existe des CPEF dans tous les départements de la Région. Pour trouver ceux de votre département, consulter les sites de conseils départementaux :

Alpes-de-Haute-Provence, Hautes-Alpes, Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Var, Vaucluse

Pilule du lendemain ou du surlendemain

Tout près de chez vous, la pharmacie peut aussi être une ressource en cas d’accident de préservatif ou de rapport non protégé. Ainsi, si votre rapport sexuel date de moins de 72 heures, vous pouvez recourir à une contraception d’urgence appelée aussi « Pilule du lendemain », gratuite pour les mineurs avec une pièce d’identité.
La pilule du lendemain doit être prise en cas d’urgence, le plus vite possible après la relation sexuelle pour avoir une action optimale.
Il existe également une pilule dite du surlendemain – ou pilule à l’ulipristal acétate. Celle-ci peut être prise jusqu’à
5 jours après le rapport sexuel mal ou non protégé. Néanmoins, contrairement à la pilule du lendemain, celle-ci n’est accessible que sur prescription médicale. Prescription que peuvent notamment vous donner les CPEF citées précédemment

L’interruption volontaire de grossesse (IVG)

En cas de grossesse non désirée, si vous souhaitez avorter, sachez qu’il n’existe qu’un seul site officiel d’information sur l’IVG. Il dépend du ministère des Affaires sociales et de la Santé et présente l’ensemble des droits, démarches et structures pratiquant l’IVG : ivg.gouv.fr.
Le 0800 08 11 11 est quant à lui le seul numéro d’information fiable sur l’IVG. Les appels y sont anonymes et gratuits.

Le Planning familial peut également vous accompagner dans cette démarche.

Attention ! De nombreux sites sur l’IVG -très bien référencés sur les moteurs de recherche- sont le fait de personnes militant pour la suppression, ou du moins pour la restriction du droit à l’avortement. On y trouve de nombreux propos mensongers. Privilégiez les sources fiables citées plus haut.

Enfin, sachez qu’en matière d’IVG, les professionnels de santé sont tenus au secret médical. Si vous êtes mineure, ils n’ont pas le droit de prévenir vos parents, ni de répéter ce que vous avez pu leur dire.

Pass Santé Jeunes

La Région SUD met en place un pass santé jeunes pour vous permettre d’avoir entre autres une consultation médicale auprès d’un médecin généraliste ou un spécialiste (gynécologues, pédiatres, sages-femmes et dermatologues-vénérologues, un moyen de contraception pris en charge ou pour obtenir des préservatifs gratuitement ainsi que d’autres possibilités. 

Dispositif accessible pour « les filles et façons de moins de 26 ans, moins de 26 ans inscrits dans un lycée, dans un centre de formation d’apprentis (CFA), dans un établissement de formation sanitaire et sociale, dans un établissement d’enseignement supérieur, dans une mission locale, à Pôle Emploi, ou bien en stage de formation professionnelle, en contrat de professionnalisation, en contrat Emploi d’avenir, ou encore au service civique en Provence-Alpes-Côte d’Azur. »

Plus d’infos sur www.maregionsud.fr

Parlons sexualité

Le site de la Région Sud permet de répondre à vos questions et d’échanger ou de trouver un professionnel à proximité de chez vous. C’est 19 acteurs de la région impliqués dans l’accueil de jeunes qui vous répondront) vos besoins sur les thématiques liées à la sexualité. 

Rendez-vous sur www.parlons-sexualites.fr