Aides pour passer son permis

Que l’on soit lycéen, étudiant ou en recherche d’emploi, le permis de conduire est à la fois signe d’indépendance et aussi d’accès plus facile à l’emploi. De nombreuses aides existent, proposées par différents organismes pour obtenir le saint-Graal. 

Permis à 1 € par jour

Permis

Destiné aux jeunes, peu importe leur situation, qui ont entre 15 et 25 ans, révolus au moment de la signature du contrat de formation dans l’école de conduite partenaire du dispositif. Cette aide permet d’étaler le paiement de sa formation au permis.

Plus d’infos sur le site de la sécurité routière.

Ce prêt de l’État doit être uniquement destiné pour le financement d’une formation initiale ou, dans le cas d’un échec à l’épreuve pratique, d’une formation complémentaire.

Aide de 500€ aux apprentis

Depuis le 1er janvier 2019, les apprentis de plus de 18 ans peuvent obtenir une aide de 500 euros par l’État. Cette aide doit être demandée directement au Centre de Formation d’Apprentis (CFA) qui se chargera de réaliser la procédure avec l’apprenti.
Cette aide est cumulable avec les différentes aides et prestations sociales qui pourraient être perçus par l’apprenti.

Plus d’infos sur travail-emploi.gouv.fr

Le Compte Personnel de Formation

Le Compte Personnel de Formation (CPF), outil permettant d’acquérir des heures de formation, permet à partir de 16 ans de financer la formation au permis de conduire. Afin de justifier de l’utilisation du CPF, il faut expliquer en quoi cette formation va permettre de sécuriser ou développer son parcours professionnel.

Plus d’infos sur moncompteformation.gouv.fr

Le Fonds d’Aide aux Jeunes (FAJ) 

Une aide pour les 18-25 ans en difficulté d’insertion, le Fonds d’Aide aux Jeunes sous forme de soutien financier est valable si l’on justifie d’un projet professionnel ou de formation qui nécessite le permis de conduire.
Pour bénéficier de cette aide, il faut contacter directement la mission locale ou les services sociaux communaux. 

Plus d’infos sur drees.solidarites-sante.gouv.fr

Renseignez-vous aussi auprès de :

Pôle Emploi peut apporter une aide au permis sous certaines conditions (voir son.sa conseiller.ère)

AGEFIPH, pour les personnes en situation de handicap : Certaines subventions de l’AGEFIPH permettent de prendre en charge les frais supplémentaires que peut engendrer le handicap. Il faut pour cela être demandeur d’emploi ou salarié en milieu ordinaire. L’aide n’est accessible qu’une fois.

EPIDE, qui propose une aide au permis si le parcours a été mené correctement et à sa fin : www.epide.fr.

Auto-écoles en ligne : “Ornikar”, En Voiture Simone, Le permis libre qui proposent le permis à moins de 750 euros, le permis en candidat libre, devenir « élève test » pour la formation des moniteurs.trices d’auto-écoles…

Pour bien choisir son auto-école, privilégiez celles qui ont obtenu le label « Qualité des formations au sein des écoles de conduite ». www.securite-routiere.gouv.fr rubrique Permis. Sinon, vérifiez que l’auto-école a bien un numéro d’agrément préfectoral. (numéro qui doit apparaître sur tous les documents)